Art-Culture-France, le portail des artistes et de la culture en France
Rechercher

banniere FR RU

Agenda


VAUVERT : EXPOSITION KOICHI KURITA "LES TERRES, MIROIR DU MONDE" A LA MARETTE


Du 11/05/2019 au 31/08/2019
La Marette, Route des Iscles Gallician, 30600 VAUVERT



Du 11 mai au 31 août 2019,

 

Kôichi Kurita

Les terres, miroir du monde

Une bibliothèque des terres de Camargue et au-delà

Commissariat : Emmanuel Latreille, Directeur du FRAC Occitanie Montpellier

 

Pavillon de la culture et du patrimoine de Saint-Gilles –  Tours et remparts d’Aigues-Mortes – Maison du Grand Site de France de la Camargue Gardoise.

« Les Terres : miroir du monde », en Camargue Gardoise, présente quatre œuvres uniques de l’artiste Kôichi Kurita (né en 1962). Après avoir recueilli trente-cinq mille échantillons au Japon, il collectionne le sol français depuis 2004.
Recueillis lors d’une résidence de trois mois à l’automne 2018, les sols de Camargue et au-delà seront exposés aux Halles de Saint-Gilles et aux Remparts d’Aigues-Mortes de mai à août 2019 sur des carrés de papier, dans des flacons ou des coupelles, et même directement au sol : témoignage de la richesse chromatique de notre terre et la diversité de son enveloppe.
Autodidacte, Kôichi Kurita entend que son œuvre puisse être perçue par tous. Cette ambition fait de son travail un formidable outil de sensibilisation à la culture mais aussi aux paysages. Ainsi, le caractère humble et immédiatement sensible de son travail le rend à la fois accessible, mais s’avère aussi source de pistes de travail à destination des publics prioritaires de cette action : la jeunesse dans ou en dehors du cadre scolaire (y compris ITEP et publics éloignés/empêchés), et les quartiers éloignés du champ de la culture institutionnelle.
« Les Terres : miroir du monde » se veut une illustration que l’art et la beauté empruntent aussi les voies les plus simples, et ne s’adressent pas uniquement à une élite urbaine et éduquée. Elle se donne à voir dans des éléments du quotidien, comme la terre, et s’immisce dans les relations les plus séculaires qu’un peuple, celui des lagunes camarguaises, entretient avec la nature qu’il domestique. Le territoire est peu doté en offre artistique d’envergure internationale, éloigné des institutions culturelles consacrées, et ses paysages comme son mode de vie sont régulièrement menacés, à court (tourisme de masse, mitage urbain, mutations agricoles) ou à long terme (recul du trait de côte, menace sur la biodiversité des zones humides). Dans ce contexte, le travail de Kôichi Kurita est un appel, non seulement aux habitants, mais aussi aux publics extérieurs, à se pencher avec bienveillance sur ce que la nature peut constituer de culturel, et l’urgence à préserver ce maillage.
Enfin, « Les Terres : miroir du monde » est inscrit parmi les priorités d’un plan d’action en faveur du développement d’un tourisme culturel et du temps long. La démarche Grand Site de France, notamment, engage le territoire vers un développement vertueux pour l’environnement et les paysages, et cela passe par une réorganisation progressive de ce que le public visite en Camargue et la façon dont il le fait. Pour cela, le développement collectif d’une programmation culturelle ambitieuse, ancrée sur le territoire, est une stratégie importante.
Porté par le Syndicat Mixte de la Camargue Gardoise, le Centre des Monuments Nationaux, la Ville de Saint-Gilles et leurs partenaires, « Les Terres : miroir du monde » est donc un projet artistique à la fois intime, local et territorial, doté d’une forte ambition éducative.
Le projet est placé sous la commissariat artistique de M. Emmanuel Latreille, directeur du Fonds Régional d’Art Contemporain d’Occitanie Montpellier.




plusVoir toutes les actualités

Pièce(s) jointe(s) :


piece_jointe



Partager l'article





©2003 - 2012 Art-Culture-France - Tous droits réservés Mentions légales | Partenaires & Publicités | Plan du site | Contact