Art-Culture-France, le portail des artistes et de la culture en France
Rechercher

banniere FR RU

Agenda


CASE-DE-PENE : EXPOSITION DOMINIQUE GAUTHIER AU CHATEAU DE JAU


Du 14/06/2019 au 22/09/2019
Château de Jau, //, 66600 CASE-DE-PENE



Du 14 juin au 22 septembre 2019,

 

Dominique GAUTHIER

Se mouvoir en cercles (et affoler la pensée) par la force du souvenir de quelque chose oublié.

 

Dominique Gauthier ou le « chaos faisant sens »

Pour moi dans sa peinture ou ses écrits Dominique Gauthier fait preuve d’une sorte de sauvagerie poétique que démentent sa voix douce et posée, ses gestes mesurés, son apparente absence d’excès, un chat souple, précis, au milieu de son immense atelier. C’est dans sa pratique de la peinture qu’il devient paroxystique et possiblement rugissant.

La décision de cette exposition dans trois lieux différents : au CAC Àcentmètresducentredumonde, au Musée d’art Hyacinthe Rigaud et au Château de Jau, est venue à la suite d’une causerie où Dominique a parlé d’une série de tableaux, jamais montrés et peints dans une période de sa vie où il éprouvait une certaine colère. Ici en 2008 à ACMCM et en 2009 au musée de Ceret où Joséphine Matamoros réalisa comme souvent une très belle exposition, une partie de cette oeuvre si prolifique, au sens étymologique du terme : qui a la faculté d’engendrer, avait été montrée. Engendrer... chaque série ou si l’on préfère chaque rafale d’oeuvres semble porter puis engendrer la suivante.

Après avoir cédé à l’attrait de l’inédit donc à la mode du nouveau en ne montrant que les tableaux cachés jusque là nous avons, d’un commun accord, décidé de les mêler à d’autres travaux plus anciens ou plus récents. Ces toiles de 1987-1988-1989 : Provisions pour Cimabué sont en fait assez différentes et cela peut être un jeu, comme les rébus de mon enfance, pour un spectateur attentif de les identifier parmi les autres avant d’aller chercher la solution dans les cartels.

Une autre des caractéristiques de l’oeuvre de Dominique est son rythme musical, ce n’est pas par hasard que les Hostinato, les Opéra, les Oratorio, les Cantos Noirs ou Blancs se mêlent aux Passages, aux Arcadiennes et aux Rubensonnades, (Rubens, Robinson et sonates)...

Le choix des oeuvres s’il est judicieux devrait sonner comme une sonate aux morceaux d’un caractère et d’un mouvement différents ou comme les récitatifs, les chants et les danses d’un opéra.

Sabine Dauré, Château de Jau




plusVoir toutes les actualités

Pièce(s) jointe(s) :


piece_jointe



Partager l'article





©2003 - 2012 Art-Culture-France - Tous droits réservés Mentions légales | Partenaires & Publicités | Plan du site | Contact