Art-Culture-France, le portail des artistes et de la culture en France
Rechercher

banniere FR RU

Agenda


PARIS 20e : EXPOSITION BETTINA SAMSON "HINKUM LOOBY" A LA GALERIE SULTANA


Du 05/09/2019 au 05/10/2019
Galerie Sultana, 10 rue ramponeau, 75020 PARIS



Du 5 septembre au 5 octobre 2019,

 

Bettina Samson

"Hinkum Looby"

 

 

Bettina Samson (1978, France) propose un projet singulier, inscrit dans sa fascination pour l'oeuvre, la danse, et les rituels d'une petite communauté religieuse protestante presque oubliée, les Shakers de Nouvelle-Angleterre, surtout connus à travers le prisme réducteur de son mobilier. Elle voit en eux une manière de lier l'informalité - celles des gestes et des émotions - avec la plus grande rigueur de la construction d'objets, de récits, et de formes partagées. Leur revival mystique des années 1830 et 1840 a produit une abondance de dessins révélés, de textes inspirés, de transes collectives et de chansons qui ont fasciné les contemporains. Bettina Samson offre avec Hinkum Looby des sculptures en mouvement et des accidents maîtrisés qui lient un travail expérimental de la matière avec une préoccupation politique et esthétique pour les gestes qui font une communauté.

Ce titre, au premier abord mystérieux, fait référence à celui d'une des nombreuses chansons Shaker. Prétendument issues de révélations divines, elles étaient utilisées pour accompagner chaque moment de leurs journées et pour leurs danses collectives effrénées, jusqu'à obtenir une transe mystique partagée dont l'auteur et artiste Dan Graham mettait en évidence le caractère pré-rock'n'roll (Rock My Religion, 1983-84). Le mode de vie rigoureux des Shakers, dont il ne reste plus aujourd'hui que deux membres dans le Nord-Est des États-Unis, intégrait le travail collectif à un ensemble de rituels, liant chaque tâche de la vie en commun à une dimension sacrée. La chanson Hinkum Looby choisie par Bettina Samson est une adaptation d'un chant folklorique d'origine écossaise qui déroule une chorégraphie circulaire impliquant une par une les parties du corps dans des mouvements en apparence absurdes, jusqu'à un engagement complet pouvant mener vers la transe. C'est cette forme de mouvement, d'abord spontané, désorienté, mais qui permet peu à peu de voir émerger par le rituel une communauté de corps et d'esprit, que Samson transmet dans ses sculptures à demi-accidentelles, à l'agitation maîtrisée.

Au coeur de l'exposition, quatre sculptures en grès émaillé sont posées sur des socles en bois. Bettina Samson a utilisé trois grès blancs de différentes compositions, comportant une chamotte importante - c'est à dire un grain visible - qui rappelle l'esthétique de la construction, renforcé par un geste de grattage qui se joue de la notion de finesse associée à la céramique. Les couvertes et émaux transparents, colorés, brillants et mats ont été appliqués et superposés de manière à atteindre une épaisseur qui crée une ambiguïté entre rigidité, granularité et viscosité, dans un mouvement quasi-organique. Chacune des sculptures porte un nom, comme autant de figures familières, qui réfère à l'histoire des Shakers, de leurs révélations et de leurs oeuvres.

 

 




plusVoir toutes les actualités

Pièce(s) jointe(s) :


piece_jointe



Partager l'article





©2003 - 2012 Art-Culture-France - Tous droits réservés Mentions légales | Partenaires & Publicités | Plan du site | Contact